Campagne digitale et radio pour la Journée Internationale des Droits des Femmes

Campagne digitale et radio pour la Journée Internationale des Droits des Femmes

Par Oumar Togo

Projet

Notre projet s’est porté sur une campagne digitale avec quelques blogueurs car aujourd’hui, ils sont incontournables sur les réseaux sociaux notamment Facebook et Twitter.

Une émission radiophonique sur Donko.fm

Nous avons procédé à un don de 150 masques lavables à une école de Sirakoro Meguetana.

Points positifs

  • Point 1:  un partage de mon post par Khalil Shogun Diakité qui a engendré une belle discussion sur Facebook

facebook.com/story.php?story_fbid=3807229419370039&id=100002490564551

  • Point 2: blogueur Ousmane Makaveli plus de 17.000 abonnés sur Twitter
  • Point 3: Le directeur a beaucoup apprécié notre geste surtout à l’égard des élèves, pendant ce don d’une centaine de masques.

Difficultés

Nous avons été confronté à l’annulation de l’émission dans la radio Benkola.fm qui avait été mentionné dans la proposition de projet. Cela a été dû à un changement de propriétaire de ladite radio. Et ce dernier aurait demandé un audit de la structure donc l’émission a été annulée.

Ce qui a fait que nous avons eu recours à une seconde radio Donko.fm de kalaban coro sangha pour que l’émission puisse se faire le 8 mars.

Le second soucis fut qu’une de celles qui devaient intervenir nous a lâcher le jour même de l’émission. Comme c’était la journée des droits de la femme, nous avons décidé de la remplacer par une femme qui travaille déjà dans cette radio. Et ce fut une réussite.

Réactions et impact

Nous partirons sur une base de 50.000 personnes (radio, réseaux sociaux, don de masques)

Les réactions ont été très instructives sur beaucoup de plans.

Vous les trouverez dans les liens ci-dessus au point 2

Ça été un projet impactant dans le sens où la radio donko est très écouté dans la zone de kalaban coro et comme toujours la question de l’excision a suscité des débats sur les réseaux sociaux.

Recommandations

J’impliquerai les deux associations de blogueurs du Mali : Doniblog et ABM. Ça fera plus de monde et plus de personnes qui seront touchées. Et surtout faire plus de vidéo explicative et très court qu’on diffuserai sur assez de plateforme.